#mirepoix / +33 (0)5 61 68 83 76

MUSIQUE DE CHAMBRE EN LIEUX INSOLITES

L’orchestre de chambre "Occitania" se produira à l’église de Camon le 9 août prochain à 19h.
Philippe Mouratoglou, guitariste, formé par Wim Hoogewerf, Roland Dyens et Pablo Marquez (dont il fut un temps professeur assistant au Conservatoire de Strasbourg), Philippe Mouratoglou développe une approche caractérisée par son ouverture instrumentale (guitares classique, électrique, folk 6 et 12 cordes, guitare baryton) et stylistique.
Interprète, improvisateur et compositeur, il collabore avec des musiciens et ensembles de tous horizons. Il aborde ainsi la création contemporaine avec les ensembles Linea et Alma Viva, les grands concertos pour guitare avec l’Orchestre Mozart de Toulouse (sous la direction de Claude Roubichou) et l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, les musiques traditionnelles avec l’ensemble Convivencia de Bernard Revel, la musique de chambre avec l’ensemble vocal Voix de Stras’ de Catherine Bolzinger et la violoncelliste Svetlana Tovstukha...
Il forme depuis 2009 un duo avec la soprano Ariane Wohlhuter, qui a publié en 2013 sur le label Troba vox le CD "We only came to dream" consacré à John Dowland, Benjamin Britten et Dusan Bogdanovic.

Ariane Wohlhuter, soprano, a étudié le piano, le chant et la musique de chambre au Conservatoire de Strasbourg. Titulaire d’un diplôme de concert obtenu à l’unanimité, et du DE d’enseignement du chant lyrique, elle partage son temps entre l’enseignement à Strasbourg (classe de chant enfants et adolescents au Conservatoire, formation vocale des étudiants en musicologie) et ses activités d’interprète.
Elle est régulièrement sollicitée comme soliste pour l’interprétation d’un vaste répertoire de messes et oratorios en France et à l’étranger, ainsi que pour les cérémonies à la cathédrale de Strasbourg. Elle consacre également une grande partie de son activité au récital avec le guitariste Philippe Mouratoglou, les organistes François Menissier, Daniel Maurer, Daniel Leininger, le trompettiste Guy Ferber, les pianistes Marie Stoeckle, J-M.Riether etc….lors de nombreux festivals (Chaise-Dieu, Route des Orgues, Festival de musique baroque de Sarrebourg, Mulhouse, Villelongue del monts, Festival des abbayes à Quarante, Festival Boris Vian à Eus...)
Sur scène, elle a notamment interprété les rôles d’Eurydice dans Orphée de Glück, Mlle Silberklang dans le Schauspieldirektor de Mozart au Festival des Alizés d’Essaouira, Bellezza dans Il trionfo del tempo e del disinganno de Haendel au Festival de Strasbourg, et Sandrina dans L’infedeltà delusa de Haydn.

Bernard Soustrot, trompettiste.
C’est à l’âge de 9 ans que Bernard Soustrot entre au conservatoire de Lyon, en classe de trompette et de cornet ; il y obtient quatre ans plus tard une médaille d’or de trompette, de cornet et de solfège. En 1970, il devient l’élève de Maurice André au conservatoire national supérieur de musique et de danse. Il reçoit différents prix, dont en 1975 le premier Prix de trompette du conservatoire de Paris et est lauréat de plusieurs concours réputés, dont Prague en 1974 ou Genève en 1975.
Il commence sa carrière en 1975 comme trompette solo à l’Orchestre de Stuttgart, puis en 1976 à l’orchestre philharmonique de Radio-France sous la direction de Gilbert Amy.
1981 marque le début de sa carrière de soliste concertiste international, souvent associé à l’orgue, il travaille régulièrement avec Jean Dekyndt, François Houtart. Il a aussi été l’invité de grands chefs d’orchestre comme Seiji Ozawa, Karl Richter.
Heureux dans son art il tente de la faire partager par des cours de maîtres, des concours comme celui de Prestige de la trompette de Guebwiller, du Concours international de quintettes de Narbonne, professeur au CNR de Boulogne-Billancourt.
Il a été fait chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.