#mirepoix / +33 (0)5 61 68 83 76

EXPOSITION B.LECOMTE & A.DE LUCIA - MIREPOIX - 10 AU 16 SEPTEMBRE

Exposition personnelle en duo de Bernadette Lecomte et Antonio de Lucia
Itinérances

Du 10 au 16 Septembre 2019
Vernissage : vendredi 13 septembre 2019 à 18h
La Galerie d’Art de Mirepoix inaugure cette rentrée avec une exposition de deux artistes aux multiples facettes qui évoluent parallèlement malgré leurs différences expressives
Le titre de l’expo’ parle d’itinéraire, le chemin à parcourir, puis d’itinérance, comme de la recherche d’une vocation…..et enfin on se rend compte que, dans cette quête, dans cette recherche de ce qui sommeille au fond de nous mêmes, l’important est l’errance sans autre but que le voyage.
Dans cette optique s’articule l’exposition qui propose un lot important d’œuvres :
Huiles sur toile, gravures en taille douce, xylogravure, sculptures…
La peinture de B. Lecomte d’expression non figurative, a sa place dans la très grande famille de l’abstraction lyrique.
Des toiles qui chantent juste, la grande musique, peintes à peine avec les trois couleurs primaires, mais l’énergie envoûtante qui s’en dégage nous transporte sans détour dans un univers imaginaire et gestuel où la couleur flamboie avec une puissance éclatante.
Ses gravures figuratives se rapprochent plus de l’expressionnisme, les autres retrouvent cette abstraction et cette énergie quelque peu nuancée par la technique du geste graveur
La rencontre de nos deux artistes se fait en 2006 autour de l’art de la gravure dans l’atelier de B. Lecomte au village des Arts d’Octon dans l’Herault.

Le travail de A. De Lucia, avec une toute autre manière expressive, demeure en phase avec celui de Lecomte dont il fut d’ailleurs l’élève.
C’est un portraitiste passionné, ses toiles semblent écrites dans une figuration interprétée à la manière des fauves et où on retrouve dans la composition les souvenirs de l’impressionnisme
En explorant des fragments de ces toiles nous retrouvons cette envie de liberté, comme issue d’un lapsus ou d’un geste involontaire si violemment présent chez B. Lecomte.
C’est de là qu’émerge, chez lui, le désir d’explorer ces espaces inconnus qui semblent affleurer tout droit de l’inconscient : L’abstraction.
Il ose une non figuration sans appel, sans indices, toute en filigrane sur des petits formats échappés des grands et de ce nouveau travail naît le projet en gestation d’illustrer certains passages de l’enfer de « La divine comédie » de Dante.
C’est aussi un sculpteur, ami de Luigi Mainolfi et élève de François Didier auteur des plans relief en bronze de la ville de Bordeaux, il revient régulièrement dans l’atelier de ce dernier affiner sa pratique de l’art depuis plus de dix ans.
De Lucia vient de terminer une exposition collective à Gujan-Mestras (Arcachon) en avril avec les élèves de F. Didier recensée par la journal Sud-Ouest.

Le duo Lecomte – De Lucia a d’autres projets pour l’avenir, mais n’anticipons pas …
Bernadette LECOMTE ( Lille 1955) fréquente l’Ecole des Beaux Arts de Tourcoing, épouse Jacques DODIN(*) son professeur aux beaux arts.
(1975) première exposition à la biennale de Gravelines suivie de nombreuses autres.
(1986) crée et anime à Ceyras dans l’Hérault un atelier d’arts plastiques
(2006) avec Joan Beall à Octon elle enseigne la gravure.
(2007 à 2009) donne des cours de dessin et d’aquarelle avec Rafal Berezowski, artiste peintre polonais. Installée récemment dans l’Allier, elle garde des liens importants avec ses amis artistes et participe de temps à autre à des expositions dans le Sud.
Sa formation, au delà de celle de l’Ecole des Beaux Arts de Tourcoing, s’est faite au près de son compagnon et artiste peintre et graveur Jaques DODIN (*)